Réponse 1:

J'attendais celui-ci.

Ils sont trop nombreux pour être mentionnés, mais je vais vous donner un rond-point pour que vous puissiez vous en faire une idée. Nous commencerons par les plus variés.

PROTESTANTS:

Les protestants croient en tout ce qu'ils choisissent de croire. C'est une déclaration hautement incendiaire sur son visage, mais en fin de compte, c'est vrai. Ils peuvent être aussi extrêmes à une extrémité que de profiter d'une liturgie divine de l'Église orthodoxe russe, debout pendant 2 heures, sortant à la fin et disant: "Wow, je suis d'accord avec 100% de ce que je viens de voir", et en continuant à suivez leur chemin protestant, en refusant d'entrer dans une église orthodoxe parce qu'ils sont les seuls à connaître la vérité et les orthodoxes sont l'outil de Satan, et tout le reste.

De manière écrasante, la plupart des protestants sont extrêmement ignorants et largement, largement mal informés sur l'orthodoxie et leurs croyances. Et ils sont heureux de le rester. Le protestantisme va de la croyance et de la pratique de très liturgique et profondément théologique, comme l'Église d'Angleterre et certains luthériens, jusqu'à un individu assis sous un arbre parlant aux feuilles, croyant qu'il communique avec Dieu et refusant de lire la Bible parce que il le croit «corrompu». Et tout le reste. La principale différence entre tous les protestants et les Latins et les orthodoxes est la demande des protestants qu'ils soient, individuellement, l'arbitre final de la vérité.

Si c'est une chose difficile à lire et sur le point de créer une tempête de réaction, réfléchissez à ceci: combien de fois après un sermon les fidèles se réunissent-ils et discutent-ils de ce qu'ils ont fait et n'a pas aimé de ce qu'ils ont entendu? Toujours. Ils discuteront entre eux de ce qui était bien, mal, nouveau ou traditionnel, et se sentiront libres d'être en désaccord total avec ce qu'ils viennent d'entendre. Et qu'est-ce qu'ils viennent d'entendre? Ils viennent d'entendre l'opinion d'une personne sur la base de ce qu'elle a pensé cette semaine à dire. Et les fidèles le savent et se sentent libres de ne pas être d'accord parce qu'ils savent que le sermon n'a pas d'autorité, mais est une opinion. Et chaque sermon est toujours critiqué par un ou deux fidèles par la suite directement au prédicateur. Pourtant, la semaine prochaine, ils reviendront comme ils l'entendent.

Si les choses deviennent trop incontrôlables, les protestants «magasineront» pour une église qui correspond à leur propre vision de Dieu. Ils iront d'une église à l'autre jusqu'à ce qu'ils trouvent un endroit qui, selon eux, reflète leur propre compréhension de Dieu. Et cela est parfaitement logique pour eux. Non pas que Dieu soit immuable, immuable, et qu'il ait tracé ses voies au sein d'une Église que son Fils a créée et existe toujours, mais qu'ils ont la vérité de Dieu en eux et qu'ils n'ont qu'à trouver une église qui soit d'accord avec eux.

Toutes les Églises qui ne sont pas des Églises anciennes sont une certaine forme de protestants, bien que la plupart des petites Églises indépendantes refusent de s'appeler protestantes. Ils se disent «églises libres» ou «indépendantes» ou «charismatiques» ou, mes préférées, des églises «remplies d'esprit». Mais tous sont issus des poursuites individualistes de Martin Luther. En fin de compte, la plupart d'entre eux sont leur propre pape, leur propre évêque, leur propre prêtre, leur propre confesseur et leur propre concile œcuménique. Ils sont leurs propres pères et moines et déterminent eux-mêmes ce à quoi ils souhaitent adhérer et ce qu'ils ignorent ou réinterprètent pour leurs propres besoins. Les disciples d'un prédicateur qui prennent sa parole comme Évangile suivent les idées et l'opinion d'un homme. Il sera lui-même en désaccord avec d'autres prédicateurs et même avec sa propre administration de l'Église s'il fait partie d'une dénomination plus large. La synchronicité de l'esprit dans cet aspect est totalement vide.

Les disciples de l'Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours méritent une mention spéciale ici. Il y a peu, très peu de fidèles des Églises protestantes qui prennent ce que dit leur prédicateur et ce que dit la théologie de leur église, comme Évangile. Ils existent, mais ils sont très peu nombreux. L'Église mormone en est une qui ressemble massivement à cela. Habituellement, une congrégation dans une église protestante qui accepte tout ce qui leur est enseigné est dans l'extrême minorité, mais dans l'église mormone et dans très peu d'autres églises hautement organisées, comme les mennonites, c'est la règle, pas l'exception. Les mormons ne peuvent pas être correctement appelés chrétiens, car leur arbitre n'est jamais le Christ et la Bible inspirée de Dieu, c'est Joseph Smith et le Livre de Mormon qui détient le dernier mot. Ils croient fermement que la Bible a été corrompue par l'Église latine au Moyen Âge, et là où le Livre de Mormon et la Bible sont en désaccord, la Bible est incorrecte. Ils ne comprennent absolument pas qu'il n'y avait pas d'âge sombre en Orient et que l'Église latine n'a pas corrompu la Bible dans des pays où l'Église latine n'existait pas. Ils ont une fantastique série de croyances qui ne se trouvent nulle part dans la tradition de 1987 de l'ancienne église, mais ont été inventées au cours des 200 dernières années. Ils sont à peu près aussi chrétiens qu'un Wiccan qui a Jésus dans son panthéon personnel de dieux auquel faire appel; mais par respect pour leur organisation et l'évangélisation généralisée, je les inclurai à cet effet. Une chose qu'ils ont absolument, à la pelle, c'est l'uniformité des croyances et de la doctrine. Et, eux aussi ont des schismes.

Les protestants varient donc dans leurs croyances à peu près autant que les gens en général. Tout ce dont vous pouvez être sûr, c'est qu'ils pensent que l'Église latine a tort, que les orthodoxes ont été en quelque sorte corrompus (s'ils pensent à l'orthodoxie) et qu'ils recherchent la vérité. Ils croient aussi, pour un homme, que personne n'a toute la vérité.

LATINS:

L'Église latine, également connue sous le nom d'Église «catholique» romaine, est un spécimen intéressant. En 1054 après JC, l'Église latine s'est séparée de toutes les autres Églises avec lesquelles elle était en communion et s'est déclarée suprême. Les Églises d'Alexandrie, d'Antioche, de Jérusalem, de Constantinople, de la Bulgarie, de la Russie et d'autres, qui étaient toutes d'accord, se sont vues dire par l'évêque de Rome qui devaient être leurs patriarches. Le plus notable était que le patriarche de Constantinople se soit fait dire qu'il n'était pas autorisé à être patriarche parce que l'évêque de Rome n'aimait pas cela. L'Évêque de Rome n'avait jamais eu d'autorité sur d'autres Églises auparavant, mais le Pape de Rome a déclaré qu'il avait toujours détenu une telle autorité mais n'avait jamais eu à l'utiliser. Les autres Églises étaient naturellement en désaccord et exigeaient des preuves. La preuve fournie était que Pierre avait été le chef des apôtres et Pierre avait été le premier évêque de Rome. Le fait que Paul était mort à Rome était également donné comme preuve. Poursuivant sur la piste de la preuve, l'Église latine a offert un document intitulé «Donation de Constantin», dans lequel Constantin le Grand a exigé que toutes les Églises soient soumises à Rome. Il a été prouvé un faux au 16e siècle par un moine italien, mais en 1054, il était «preuve». Une autre preuve était qu'il en avait toujours été ainsi ... sauf que ce n'était pas le cas. Rome avait toujours reçu un siège d'honneur en raison de l'importance historique de Rome en tant que Capitole originel de l'Empire romain, mais ce siège d'honneur n'était pas une position de pouvoir.

Rome n'a pas dicté ce que devait être le Canon de la Bible, un concile l'a fait en 391. Puisqu'un légat romain n'était même pas présent, la liste a été envoyée à Rome, qui a simplement approuvé.

Rome n'a pas non plus dicté les conclusions des Sept Conciles œcuméniques. Dans certains de ces conciles, Rome n'a même pas participé.

Peter a été le premier évêque d'Antioche avant même d'aller à Rome, mais Antioche n'a jamais revendiqué la primauté dans quoi que ce soit.

Pierre a peut-être été un chef des apôtres, mais le Livre des Actes démontre clairement que Jacques, l'évêque de Jérusalem, est le président et le chef du Conseil de Jérusalem. Peter prêta sa voix, mais ne dicta rien.

Honoré. Regardez-le.

Ainsi, et pour de nombreuses autres raisons, Rome a suivi sa propre voie. Même l'évêque de Rome jusqu'à ce jour reconnaîtra ouvertement que les Églises orthodoxes abandonnées en 1054 n'ont pas changé de pratique, de dogme ou de substance et sont aussi pures en théologie qu'elles l'étaient alors.

Toutefois……

L'Église latine a adopté un ajout au Credo de Nicée-Constanipolitan qui, par sa nouvelle formulation, n'est pas seulement soutenu par les Écritures, mais s'il était vrai, il modifierait fondamentalement la nature de Dieu lui-même. L'addition filioque a été inventée au 6ème siècle à Tolède, en Espagne, dans le but de combattre une hérésie. Le filioque signifie «et le Fils», et n'est pas soutenu par les Écritures, et il est absolument indéfendable. Le Credo de Nicée-Constanipolitan se lit comme suit: "Et je crois en l'Esprit Saint, le Seigneur et donneur de vie, qui procède du Père, qui, avec le Père et le Fils est adoré et glorifié", disent les Latins "procède du Père et le Fils », ce que ne disent pas exactement les Écritures et le Credo nicéo-corstanipolitain. Le seul endroit dans l'Écriture où le Saint-Esprit serait issu de quelque chose, c'est quand Jésus lui-même a dit que le Saint-Esprit «procède du Père». C'est un ajout absolument faux inventé et propagé par les Latins.

Ainsi, l'Église de Rome croit en un Dieu qui a le Père et le Fils qui dominent tous deux un Saint-Esprit soumis. Pas Triune, mais Biune avec un esclave.

L'Église latine, en son cœur, est une monarchie absolue. L'évêque de Rome est l'empereur, et ce qu'il dit va. Depuis 1054, alors que les choses étaient déjà tendues entre Rome et toutes les autres Églises avec lesquelles elle était en communion, les différents évêques de Rome ont inventé de nombreuses idées et déclaré que les choses étaient toujours ainsi, mais personne ne le savait. L'exemple le plus célèbre est celui du pape Pieux IX qui a inventé la doctrine de l'infaillibilité papale. Au milieu du XIXe siècle, Pious se déclare infaillible lorsqu'il parle et certaines conditions sont réunies. Cela n'avait jamais été accepté auparavant, même dans l'Église romaine. En fait, en 1832, un catéchisme latin a été publié en anglais qui a déclaré directement que l'évêque de Rome n'est pas infaillible. Les évêques qui écrivaient les catéchismes ont littéralement ri et ont imprimé qu'ils riaient, lorsque l'idée a été soulevée comme une question fréquemment posée. Comme si cela ne suffisait pas, l'écrasante majorité du clergé, des évêques et des prêtres, en Irlande, ont été relevés de leurs fonctions et expulsés après que cette déclaration d'infaillibilité ait été faite doctrine parce qu'ils se sont révoltés contre l'idée si violemment ...... parce que c'était un nouvelle invention, pas une «élaboration sur un fait déjà existant». Pious a déclaré, directement, que tous les papes précédents avaient également joui de l'infaillibilité lorsqu'ils satisfaisaient aux critères corrects, mais qu'ils ne le savaient tout simplement pas.

Ainsi, l'évêque de Rome se croit infaillible lorsqu'il se déclare ainsi et répond aux critères.

L'Église latine croit en un concept appelé «péché originel», qui s'est également avéré erroné par leurs propres théologiens. Pourtant, il persiste et a été construit. Cette doctrine est si omniprésente et si pervertie que c'est à cela que la plupart des gens réagissent viscéralement lorsqu'ils entendent parler du «feu et soufre, enfer et damnation» des prédicateurs qui croient que les gens sont intrinsèquement mauvais. Bien qu'il s'agisse d'une doctrine latine, elle est également devenue un pilier de la théologie protestante. John Calvin a amené cette idée à sa conclusion naturelle et a créé une série de traités théologiques qui sont fondamentalement en contradiction avec les Pères de l'Église, l'ancienne Église, les Écritures et même l'auteur original de l'idée du péché originel lui-même. Augustin d'Hippone a écrit son idée du péché originel il y a près de 1500 ans en Afrique. Lorsque ses travaux ont été publiés, les évêques orthodoxes de la région (qui n'étaient même pas encore appelés orthodoxes, car ils n'ont pas besoin de se distinguer des enseignements de Rome à cette époque) ont constaté que ses conclusions étaient excessivement incorrectes et sacrément hérétiques. . Quand ils ont confronté Augustin à ce sujet, il a produit sa Bible dont il était parvenu à la compréhension. Il s'avère que sa Bible a été mal traduite du grec au latin. Ce qui aurait dû dire «en ce que tous ont péché» a été traduit par «en tous ceux qui ont péché», et Augustin avait tort. Il se repentit et se déclara lui-même et ses conclusions par erreur, mais ses livres restèrent. Lorsque John Calvin s'est emparé des œuvres d'Augustin mille ans plus tard, il a déclaré qu'Augustin avait raison et est allé encore plus loin. Il en a créé le système TULIP. À ce jour, des centaines de millions de protestants et plus d'un milliard de Latins croient à la dépravation de l'humanité, à la honte du péché depuis sa naissance et à la condamnation de notre espèce de l'intérieur de l'utérus sur la base d'un livre que l'auteur lui-même a déclaré incorrect à cause de une erreur de traduction. L'Église latine a même créé une doctrine à ce sujet pour se couvrir, appelée «Immaculée Conception». Juste avant la déclaration d'infaillibilité, Pious a déclaré que la Vierge Marie était en fait née sans la tache du péché originel, ainsi Jésus a pu naître sans péché originel et était donc sans péché.

Ainsi, les Latins croient que tous les humains sont nés fondamentalement mauvais, et que seul Dieu peut les sauver d'eux-mêmes, même si l'auteur de cette idée l'a créée à partir d'une erreur de traduction qu'il a lui-même condamnée et s'est excusée, et aucun autre père de l'Église n'était d'accord avec .

Nous devons tout un concept à l'Église latine, sans laquelle nous n'aurions absolument pas le monde que nous avons aujourd'hui. Le scepticisme est né d'elle, sans le savoir, et lui a mordu la main avec une vengeance venimeuse. La «scolastique» est un concept qui a commencé il y a un peu plus de 1000 ans dans l'Église latine. Les gens en discuteront, mais la scolastique en tant que forme acceptée de poursuite théologique n'existait pas avant que l'Église latine s'y engage. La scolastique a donné naissance à l'ère scientifique moderne, où des preuves et des réalités quantifiables sont nécessaires pour une éventuelle croyance. L'Église latine s'est engagée dans la scolastique afin de pouvoir «prouver» l'existence de Dieu, apparemment pour mieux le connaître. Il y a 1000 ans, les deux principales questions théologiques, débattues et considérées par tous les esprits les plus brillants de la chrétienté latine, étaient: «Combien d'anges peuvent danser sur la tête d'une épingle à la fois?» Et «Combien de grâce est ingérée par une souris qui mange une mie de pain du pain de communion qui tombe sur le sol? »Et ils ont trouvé des réponses pour les deux. Tout ce qui concernait Dieu devait être quantifiable, tout ce qui était mis en boîte, tout compris et tout prouvable. Cette exigence de logique absolue face aux mystères surnaturels de l'univers a forcé l'Église latine à inventer une autre idée appelée «transsubstantiation». C'est une explication de quand, où et comment exactement le «corps et le sang du Christ» passe d'un morceau de pain et d'un calice de vin à l'Eucharistie. Au point A, ce n'est rien d'autre que du pain et du vin… après avoir fait x et y et z, cela devient ceci et cela devient cela, et c'est ce qui fait que cela fonctionne. Naturellement, lorsque les protestants cherchaient des erreurs logiques de l'Église latine pour se dépouiller de leurs propres services, cela est devenu l'un d'entre eux. Pas tous, mais la plupart des protestants considèrent le «corps et le sang du Christ» comme de simples symboles d'une idée, certainement pas le corps et le sang réels. (Même si c'est exactement ce que Jésus a dit qu'ils sont). Cette exigence de preuve et de quantification a eu pour effet d'anéantir la tolérance du Mystère au sein de l'Église latine. Parce qu'ils ont essayé d'utiliser la logique pour prouver l'illogiquement indémontrable, ils ont perdu toute autorité sur le terrain, et les protestants sont allés dans une direction entièrement nouvelle à laquelle personne n'a jamais pensé auparavant, que l'Eucharistie n'est qu'une représentation symbolique et non un véritable mystère.

Ainsi, l'Église latine croit que Dieu et tous ses mystères surnaturels sont quantifiables, compréhensibles et explicables par les gens s'ils réfléchissent suffisamment.

Il y a beaucoup, beaucoup plus, mais voici les bases;

Tout est quantifiable; vous êtes né avec la tache du péché; lorsque le Pape se déclare correct et remplit les conditions requises pour créer une déclaration définitive, alors il a raison parce qu'il le dit; la Vierge Marie est née sans péché originel afin que Jésus puisse naître de la même manière; le corps et le sang de Christ ne le deviennent que quand et comment le prêtre le dit; le Pape peut changer unilatéralement les credos œcuméniques et altérer notre compréhension de Dieu parce qu'elle convient à ses besoins; l'Église latine est l'Église suprême et toutes les autres sont illégitimes et insatisfaites; il y a un endroit appelé Purgatoire où vont les âmes rachetables, et si votre famille ou vos amis vivants paient assez d'argent à l'Église (ou si vous faites un service important pour l'Église d'une manière ou d'une autre), alors la grâce de la grâce du Christ peut être utilisée pour les renflouer et ils peut aller au ciel; vous pouvez donner une grosse somme d'argent ou fournir un service précieux à l'Église, puis commettre un acte contre les enseignements de l'Église et être pardonné à l'avance, puis sortir et le faire (vente d'indulgences); le Saint-Esprit est l'esclave de Dieu le Père et le Fils, qui ont tous deux le Saint-Esprit qui procède d'eux.

ORTHODOXE:

Lisez une étude orthodoxe du Nouveau Testament, puis parlez à un prêtre orthodoxe. Rien de ce que je dis ici n'aura d'importance ou de sens à moins que vous ne le fassiez. L'orthodoxie est aussi différente des protestants et des latins que le judaïsme l'est du mormonisme. Les Latins et les protestants sont les deux faces d'une même médaille. Ils posent les mêmes questions, puis tout ce que l’on dit de l’autre dit le contraire. Habituellement, ce sont essentiellement les Latins qui disent aux paroissiens ce qu'ils sont censés croire, et les protestants qui décident que si c'est ce qu'ils croient, alors nous devons croire différemment. Les orthodoxes ne posent même pas les mêmes questions. Les questions posées par les protestants et les latins ont été comprises et répondues pendant 1900 ans en orthodoxie, et pour une raison quelconque, les latins ont rejeté leurs anciennes interprétations au lieu d'une nouvelle doctrine, ce qui conduit à une remise en question des questions précédemment répondues.

L'orthodoxie est inexplicable sur une application Internet pour les personnes qui ne lui sont pas exposées. Si vous voulez savoir ce qu'est l'orthodoxie, venez voir.


Réponse 2:

Je suis obligé de dire que l'une de vos réponses est sérieusement mal informée. Votre première réponse ne parle que des anglicans / épiscopaliens - et il existe de nombreux types différents de protestants - la dénomination épiscopale n'est qu'un parmi tant d'autres. La plupart de ce qui a été dit dans cette première réponse ne s'applique à aucune des dénominations protestantes.

La réponse de LeAnn Anderson parle avec précision de la diversité des croyances parmi les dénominations protestantes.


Réponse 3:

Bien qu'il existe de nombreuses différences doctrinales parmi les nombreuses dénominations protestantes / évangéliques / fondamentalistes et qu'il existe de nombreuses différences entre l'orthodoxie et le monde protestant / évangélique et qu'il existe des différences entre l'orthodoxie et le catholicisme romain, ces doctrines différentes ne sont pas la priorité la plus élevée et ne devrait pas être une grande préoccupation. En fin de compte, les différences qui comptent vraiment sont celles de l'autorité et de l'unité.

Avant l'époque des conciles œcuméniques, il y avait une variété de croyances parmi les disciples du Christ. Les différences ont commencé à devenir un problème, alors l'église a décidé d'articuler ce que c'était exactement que l'église avait toujours cru et pratiqué, c'est-à-dire ce qui était transmis de Jésus et des apôtres.

À partir de ce moment, l'église avait alors une norme pour juger la doctrine. Et de cette articulation est venue la capacité d'exercer l'autorité et de dire avec autorité: «Si vous croyez« x »et que l'église a déclaré« y »vrai, vous êtes alors en dehors de la croyance chrétienne.

Ces types de doctrines sont tous en commun entre l'orthodoxie, le catholicisme romain et la variété des branches protestantes / évangéliques / fondamentalistes. Mais il y en a beaucoup d'autres, qui n'ont pas été formulés avec autorité.

La question de l'autorité et de l'unité s'est posée au début de la fragmentation. En 1054 après JC, avec le Grand Schisme, Rome s'est détachée du reste du corps du Christ. La taille massive de Rome lui a permis de s'épanouir, mais il l'a fait «hors de communion» et étant dans cette position, l'église de Rome a commencé à dévier. 500 ans plus tard, en réponse aux problèmes du catholicisme, le protestantisme a commencé, mais au lieu de revenir au reste du corps du Christ, il est lui aussi «allé en solo» et maintenant nous avons notre chrétienté hyper fragmentée actuelle, avec une grande diversité de doctrines .

À l'heure actuelle, la grande variété des différences doctrinales est vraiment hors de propos, mais ce qui est pertinent, c'est que Rome et le protestantisme sont hors de l'unité et en dehors de l'autorité de l'église historique. Si l'unité est rétablie, les doctrines peuvent être articulées et clarifiées.

Cela ne veut pas dire que Dieu ne peut pas ou ne travaille pas avec des individus en dehors de l'orthodoxie. Dieu travaillera où il le voudra. Mais historiquement et pratiquement parlant, ces gens sont en dehors de l'église. Faire partie du corps de Christ est une bénédiction incroyable qui fournit les moyens de grâce à quiconque y réside pour grandir dans la sainteté.

La question a été posée: "Puis-je encore être chrétien et grandir dans la sainteté en dehors de l'église?" Mais je devrais demander: "Pourquoi vous mettriez-vous si désavantagé?" Esprit et moyens de grâce dans les sacrements de l'église. Pourquoi ne profiterait-il pas de cette incroyable bénédiction?


Réponse 4:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 5:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 6:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 7:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 8:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 9:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 10:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 11:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 12:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 13:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 14:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 15:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 16:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 17:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…


Réponse 18:

Premièrement, le terme «secte» est adéquat lorsque le pays a une église gouvernementale officielle. Dans ce cas, toutes les autres églises sont des «sectes». Lorsqu'il n'y a pas d'église officielle, nous pouvons parler des branches du christianisme ou des différentes dénominations chrétiennes. Le terme «secte» peut toujours être appliqué pour toute église qui s'écarte de l'enseignement authentique, et le terme «culte» pour toute organisation religieuse affiliée au christianisme, mais niant l'essence du christianisme.

Maintenant, si vous regardez l'autorité invoquée par les catholiques, les croyants orthodoxes et les protestants, voici la différence. Les catholiques ont trois autorités: «Le pape, la tradition de l'Église et la Bible. Les orthodoxes ont un trait: la Tradition de l'Église et la Bible. Les protestants n'en ont qu'une: la Bible. Les Cinq Solas sont cinq phrases latines qui ont émergé de la Sola Fide protestante, par la foi seule. Sola Fide, par la foi seule. Sola Scriptura, par l'Écriture seule. Solus Christus, par le Christ seul. Sola Gratia, par grâce seule. Soli Deo Gloria, gloire à Dieu seul.

Dans un sens pratique, cela signifie que les croyants catholiques et orthodoxes en plus de Jésus-Christ prient les saints et Marie tandis que les protestants prient le Père ou le Fils. Les catholiques et les orthodoxes croient au salut par les actes tandis que les protestants croient au salut par la foi seule (les actes étant le résultat de la foi) et les protestants sont christocentriques - c'est-à-dire que le seul chemin vers Dieu est par le Christ et tous les autres - apôtres, héros de la foi, soi-disant «saints», Marie étaient tous des pécheurs sauvés par la foi, donc ils ne méritent pas notre vénération.

J'ai été pasteur protestant pendant 20 ans et j'ai vécu dans trois pays: en France catholique, en Serbie orthodoxe et principalement aux États-Unis protestants. Bénédictions! Au fait, maintenant j'enseigne le français à Seattle…