Quelle est la différence exacte entre une taxe de circulation et une taxe de péage? Pourquoi payons-nous une taxe de péage même si nous payons déjà un montant élevé pour la taxe de circulation?


Réponse 1:

La taxe de circulation doit être payée sur un véhicule avant de pouvoir rouler sur une voie publique. Il est généralement payé au moment de l'achat d'un nouveau véhicule.

La taxe de péage est perçue sur les véhicules qui souhaitent se déplacer sur certaines autoroutes et ponts. Le gouvernement de l'État ou l'organisme local prélèvera des taxes de péage sur les routes ou les ponts afin de récupérer l'argent dépensé pour la construction de cette route ou de ce pont. Une taxe de péage pourrait également être perçue pour récupérer les dépenses d'entretien de la route ou du pont.

La taxe de circulation est principalement un paiement unique. Cependant, la taxe de péage doit être payée chaque fois qu'un véhicule utilise la route ou le pont sur lequel le péage est perçu.

J'espère que cela t'aides.


Réponse 2:

Une taxe routière est une taxe qui est prélevée sur chaque véhicule empruntant la route. Une fois que la taxe de circulation est payée sur un véhicule, elle peut circuler sur toutes les routes de l'État. Bien que le péage soit une redevance d'utilisation pour l'utilisation de toute partie de la route ou du pont spécifiquement réservée comme telle. Plus tôt sous la domination impériale, il n'y avait pas de taxe de circulation, mais il n'y avait que des péages. Compte tenu de la difficulté de collecter les péages en plusieurs points, la taxe de circulation a été introduite pour remplacer les péages en tant que taxe de péage unifiée.

Des frais de péage sont désormais collectés en plus de la taxe de circulation en plusieurs points pour l'utilisation d'une partie des routes ou du pont ainsi notifiés. Théoriquement, cela équivaut à une double imposition et, à ce titre, on peut dire qu'elle est illégale.

Mais pratiquement, il y a une justification à la perception des péages. La construction de routes et de ponts est devenue très coûteuse. L'allocation habituelle du budget de l'État et du gouvernement central peut même ne pas être suffisante pour couvrir les réparations de routine et le coût de remplacement. Dans cette situation, les énormes dépenses nécessaires à la construction de routes et de ponts ne peuvent être couvertes que par un financement extérieur ou par une budgétisation spéciale. Le montant emprunté auprès des financiers externes doit être remboursé avec intérêts à l'avenir. Le montant requis pour rembourser le financier externe est couvert par la perception des péages.

Si le financement extérieur ne dépend pas de la construction de nouvelles routes et de nouveaux ponts, cela peut nécessiter une longue attente, période pendant laquelle la société peut être privée des services de nouvelles routes et de nouveaux ponts. Les avantages attachés à la construction de nouvelles routes et de ponts sont multiples. Cela peut aider à réduire les embouteillages, ou à réduire le temps de course pour atteindre un endroit particulier, ou à fournir un bon confort de conduite, etc. En bref, il peut y avoir des économies sur les coûts d'exploitation des véhicules. En payant le péage, seule une partie des coûts économisés est dépensée, ce qui est économiquement une bonne option.

Un autre point est que si le financement de l'État dépend de la construction de nouvelles routes et de nouveaux ponts, il peut être nécessaire d'augmenter la taxe sur les véhicules / taxe routière. Si la taxe de circulation augmente, la charge sera partagée par toutes les personnes utilisant le véhicule, qu'il soit ou non l'utilisateur immédiat des nouvelles routes ou du nouveau pont construit. Il est donc plus sain de percevoir la taxe auprès des utilisateurs immédiats. Le péage peut être considéré comme une taxe par les utilisateurs immédiats des nouvelles routes ou du nouveau pont.


Réponse 3:

Une taxe routière est une taxe qui est prélevée sur chaque véhicule empruntant la route. Une fois que la taxe de circulation est payée sur un véhicule, elle peut circuler sur toutes les routes de l'État. Bien que le péage soit une redevance d'utilisation pour l'utilisation de toute partie de la route ou du pont spécifiquement réservée comme telle. Plus tôt sous la domination impériale, il n'y avait pas de taxe de circulation, mais il n'y avait que des péages. Compte tenu de la difficulté de collecter les péages en plusieurs points, la taxe de circulation a été introduite pour remplacer les péages en tant que taxe de péage unifiée.

Des frais de péage sont désormais collectés en plus de la taxe de circulation en plusieurs points pour l'utilisation d'une partie des routes ou du pont ainsi notifiés. Théoriquement, cela équivaut à une double imposition et, à ce titre, on peut dire qu'elle est illégale.

Mais pratiquement, il y a une justification à la perception des péages. La construction de routes et de ponts est devenue très coûteuse. L'allocation habituelle du budget de l'État et du gouvernement central peut même ne pas être suffisante pour couvrir les réparations de routine et le coût de remplacement. Dans cette situation, les énormes dépenses nécessaires à la construction de routes et de ponts ne peuvent être couvertes que par un financement extérieur ou par une budgétisation spéciale. Le montant emprunté auprès des financiers externes doit être remboursé avec intérêts à l'avenir. Le montant requis pour rembourser le financier externe est couvert par la perception des péages.

Si le financement extérieur ne dépend pas de la construction de nouvelles routes et de nouveaux ponts, cela peut nécessiter une longue attente, période pendant laquelle la société peut être privée des services de nouvelles routes et de nouveaux ponts. Les avantages attachés à la construction de nouvelles routes et de ponts sont multiples. Cela peut aider à réduire les embouteillages, ou à réduire le temps de course pour atteindre un endroit particulier, ou à fournir un bon confort de conduite, etc. En bref, il peut y avoir des économies sur les coûts d'exploitation des véhicules. En payant le péage, seule une partie des coûts économisés est dépensée, ce qui est économiquement une bonne option.

Un autre point est que si le financement de l'État dépend de la construction de nouvelles routes et de nouveaux ponts, il peut être nécessaire d'augmenter la taxe sur les véhicules / taxe routière. Si la taxe de circulation augmente, la charge sera partagée par toutes les personnes utilisant le véhicule, qu'il soit ou non l'utilisateur immédiat des nouvelles routes ou du nouveau pont construit. Il est donc plus sain de percevoir la taxe auprès des utilisateurs immédiats. Le péage peut être considéré comme une taxe par les utilisateurs immédiats des nouvelles routes ou du nouveau pont.


Réponse 4:

Une taxe routière est une taxe qui est prélevée sur chaque véhicule empruntant la route. Une fois que la taxe de circulation est payée sur un véhicule, elle peut circuler sur toutes les routes de l'État. Bien que le péage soit une redevance d'utilisation pour l'utilisation de toute partie de la route ou du pont spécifiquement réservée comme telle. Plus tôt sous la domination impériale, il n'y avait pas de taxe de circulation, mais il n'y avait que des péages. Compte tenu de la difficulté de collecter les péages en plusieurs points, la taxe de circulation a été introduite pour remplacer les péages en tant que taxe de péage unifiée.

Des frais de péage sont désormais collectés en plus de la taxe de circulation en plusieurs points pour l'utilisation d'une partie des routes ou du pont ainsi notifiés. Théoriquement, cela équivaut à une double imposition et, à ce titre, on peut dire qu'elle est illégale.

Mais pratiquement, il y a une justification à la perception des péages. La construction de routes et de ponts est devenue très coûteuse. L'allocation habituelle du budget de l'État et du gouvernement central peut même ne pas être suffisante pour couvrir les réparations de routine et le coût de remplacement. Dans cette situation, les énormes dépenses nécessaires à la construction de routes et de ponts ne peuvent être couvertes que par un financement extérieur ou par une budgétisation spéciale. Le montant emprunté auprès des financiers externes doit être remboursé avec intérêts à l'avenir. Le montant requis pour rembourser le financier externe est couvert par la perception des péages.

Si le financement extérieur ne dépend pas de la construction de nouvelles routes et de nouveaux ponts, cela peut nécessiter une longue attente, période pendant laquelle la société peut être privée des services de nouvelles routes et de nouveaux ponts. Les avantages attachés à la construction de nouvelles routes et de ponts sont multiples. Cela peut aider à réduire les embouteillages, ou à réduire le temps de course pour atteindre un endroit particulier, ou à fournir un bon confort de conduite, etc. En bref, il peut y avoir des économies sur les coûts d'exploitation des véhicules. En payant le péage, seule une partie des coûts économisés est dépensée, ce qui est économiquement une bonne option.

Un autre point est que si le financement de l'État dépend de la construction de nouvelles routes et de nouveaux ponts, il peut être nécessaire d'augmenter la taxe sur les véhicules / taxe routière. Si la taxe de circulation augmente, la charge sera partagée par toutes les personnes utilisant le véhicule, qu'il soit ou non l'utilisateur immédiat des nouvelles routes ou du nouveau pont construit. Il est donc plus sain de percevoir la taxe auprès des utilisateurs immédiats. Le péage peut être considéré comme une taxe par les utilisateurs immédiats des nouvelles routes ou du nouveau pont.