Réponse 1:

Différentes communautés d'éditeurs utilisent des termes différents pour des concepts similaires. Je suis au Canada - et les éditeurs canadiens ont tendance à utiliser la terminologie des Normes éditoriales professionnelles d'Éditeurs Canada, qui expliquent ce qui est inclus dans chaque type d'édition:

  1. Édition structurelle (également appelée édition de fond, édition de développement et édition de contenu): retravailler le contenu d'un document pour éliminer les répétitions et les lacunes, mettre les idées dans une progression logique, s'assurer que le récit se déroule sans heurts, etc. Il s'agit de la vue d'ensemble. L'édition stylistique essaie d'améliorer la lecture du document. Par exemple, un éditeur stylistique retravaille le matériel pédagogique afin que le niveau de lecture corresponde à la capacité de lecture des élèves, ou modifie l'humour pour le rendre plus amusant.L'édition de copie corrige les problèmes d'orthographe, de grammaire et de cohérence de l'utilisation de la langue. (L'édition de ligne est un terme vague qui peut signifier beaucoup de choses, mais signifie généralement l'édition stylistique et l'édition de copie combinées.) La relecture consiste à vérifier le document formaté. Le correcteur vérifie attentivement le travail du formateur et vérifie également l'édition qui a été effectuée sur le document. La relecture n'est pas l'édition - elle vérifie le travail des éditeurs.

Les normes sont disponibles ici (sans frais): Normes éditoriales professionnelles 2016