Réponse 1:

L'énergie d'une onde est toute l'énergie de cette onde. Ainsi, pendant toute la durée de transmission de l'onde, toute l'énergie diffusée.

 

L'intensité est la puissance par mètre carré. La puissance est l'énergie par seconde.

 

Si vous parlez de l'énergie d'un photon individuel, alors cela détermine la fréquence et la longueur d'onde. Une plus grande énergie dans un seul photon signifie une fréquence plus élevée et une longueur d'onde plus courte.

 

L'intensité signifie un plus grand nombre de photons par seconde par mètre carré.


Réponse 2:

Je pense que l'explication la plus simple à cela vient de l'effet photoélectrique expliqué par Einstein. Selon cela, l'énergie de l'onde est transportée en «paquets». Mais l'intensité est le nombre de tels paquets tombant sur une zone unitaire en temps unitaire. Plus le nombre de paquets est élevé, plus l'intensité est importante. Plus l'énergie de ces paquets est élevée, plus l'énergie des vagues est importante. Il est possible qu'une vague de haute énergie ait une faible intensité ou vice versa car les deux sont indépendantes l'une de l'autre.


Réponse 3:

L'intensité d'une onde est la puissance par unité de surface. c'est-à-dire le nombre de joules transférés par l'onde en 1 seconde sur une surface de 1m ^ 2.

L'énergie d'un wabve n'a pas de sens. C'est comme l'énergie d'un sèche-cheveux - plus vous le laissez longtemps, plus il utilise / fournit d'énergie. Vous pouvez le laisser aussi longtemps que vous le souhaitez. Il en va de même pour une vague, c'est le transfert d'énergie et vous pouvez dire combien par seconde. Mais quand il s'agit de l'énergie totale, la question devient "combien de temps voulez-vous attendre?"

Ce problème se pose souvent lorsque les élèves apprennent un peu sur l'EMR classique et le spectre EM. On leur enseigne également que les rayons gamma UV et X sont l'extrémité haute énergie du spectre. C'est déroutant parce que je peux me souvenir d'être à l'école et de penser - cela dépend sûrement de la quantité d'UV. Cela ne peut pas être une énergie élevée s'il y en a une petite quantité.

Ce qui n'était pas précisé, c'est que la haute énergie se référait à l'énergie d'un seul photon. Bien sûr, je ne connaissais rien aux photons à l'époque. Mais c'est certainement une source de confusion.